Nous suivre

Partager sur

Une aide pour financer vos travaux d’économies d’énergie !!!


Publié le 08 janvier 2020

Le gouvernement lance officiellement ce mercredi la prime qui remplace le crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique (CITE).

 

• De quoi s’agit-il?

Pour financer vos travaux, vous pouviez bénéficier jusque-là d’un crédit d’impôt (CITE). Depuis le 1er janvier 2020, le CITE est remplacé par une prime. Son nom? «Ma Prime Rénov’». Son montant, versé à partir d’avril 2020, dépendra des revenus du ménage ainsi que de la performance énergétique des travaux engagés (la liste des travaux éligibles est disponible pages 5 à 8 de ce document) et non plus de leur coût comme pour le CITE. Cette prime peut être utilisée une ou plusieurs fois sur une période s’étalant de 1 à 5 ans. Pour un montant maximal de 20.000 euros par ménage (les plafonds par travaux sont disponibles pages 9 à 13 de ce document).

• Que dois-je faire pour bénéficier de l’aide?

Vous devez établir un devis par une entreprise reconnue «RGE» (Reconnu garant de l’environnement) dont la liste est disponible ici. Une fois que vous l’avez reçu, vous devez effectuer une demande de prime sur www.maprimerenov.gouv.fr .Avant cela, vous pouvez estimer le montant de votre aide sur www.faires.fr/aides-de-financement/simulaides.

Dès que vous avez reçu le montant précis de la prime, vous pouvez démarrer les travaux. Une fois terminés, vous envoyez la facture à l’Agence nationale pour l’habitat. L’aide vous sera versée dans un délai de quatre mois maximum, assure le ministère de la Cohésion des territoires.

• Pourquoi une prime et non plus un crédit d’impôt?

Là où le crédit d’impôt était souvent perçu au moins un an après les travaux, la prime sera versée, quant à elle, dès la fin des travaux, explique le gouvernement. «Les ménages modestes pourront demander à avoir une avance dès l’étape du devis, ce qui permettra de financer l’acompte et facilitera le passage à l’acte», précise-t-on dans l’entourage de Julien Denormandie, ministère chargé du Logement.

• Tous les foyers sont-ils concernés?

Non, ce nouveau dispositif, qui est cumulable avec la prime énergie (dite «Coup de pouce») en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020, n’est pas universel. Les 20% de ménages les plus aisés, qui captaient près de 50% du CITE, sont définitivement exclus de cette prime, «sauf s’ils ont commandé des travaux avant le 31 décembre dernier», précise Nicolas Moulin, fondateur de PrimesEnergie.fr.

Cette année, les ménages les plus modestes (la moitié de la population), qui ne captaient que 9% du montant total du CITE, percevront cette aide.

Les ménages intermédiaires devront attendre, quant à eux, l’année prochaine pour rejoindre ce dispositif. Ils continueront de bénéficier du crédit d’impôt en 2020. «Je crains qu’avec ce nouveau système, ce soit la course aux travaux les moins chers possible et donc de moins bonne qualité», prévient Frédéric Utzmann, président du groupe Effy, spécialiste de l’efficacité énergétique.

• Quel coût pour l’État?

Ce recentrage opéré par le gouvernement doit lui permettre de réaliser 100 millions d’euros d’économies. En 2020, «MaPrimeRénov’» coûtera à l’État 800 millions d’euros en 2020 contre 900 millions pour le CITE en 2019 et 1,7 milliard d’euros en 2018.

 

Article de Guillaume Errard pour LeFigaro Immobilier Publié le 08/01/2020

Se connecter